Quelles sont les différentes utilisations du lin ?

Le lin est souvent connu pour confectionner des vêtements, mais saviez-vous que cette fibre est aussi utilisée pour l'ameublement et l'alimentaire ? 

Le lin textile pour l’habillement

Le lin est une plante qui habille l’homme depuis des milliers d’années. Une matière qu’on associe très souvent au bien être en raison de ses propriétés : absorde l’humidité, thermorégulateur, antibactérien et hypoallergénique.

C’est aussi la fibre textile naturelle la plus resistante qui existe, alors quoi de mieux pour faire des vêtements qui durent dans le temps ? On estime qu’un vêtement en lin dure deux fois plus longtemps qu’un vêtement en coton.

Cette plante reprend une place de plus en plus importante dans la confection de toutes sortes de produits et de vêtements : sac en toile de lin, pantalon, chemise, chaussures et linge de maison.

Il y a cependant une distinction à faire entre le lin tricoté et le lin tissé. Vous conaissez sûrement le lin tissé, qui sert habituellement à faire du linge de lit, chemises ou pantalons en lin, mais figurez vous qu’on peut aussi le tricoter. Tricoter le lin permet d’en faire par exemple des t-shirts et permet d’obtenir un tissu souple, élastique et surtout, qui ne froisse pas. Génial, non ?

Le lin textile pour l’ameublement

Le lin est la matière idéale pour faire des tissus d’ameublement comme des rideaux, nappes, voilages... Un tissu solide qui va résiter aux éraflures et aux chocs, souvent vite arrivées pour des rideaux, nappes ou serviettes...

Le lin textile pour les tissus techniques

Plante solide et légère, le lin est souvent utilisé comme alternative (naturelle) au carbonne dans l’automobile par exemple. L’industrie automobile utilise du lin pour fabriquer des planches de bords, panneaux de portes ou autres éléments de carrosserie.

L’industrie high tech s’en sert pour fabriquer des enceintes et casques audio, l’industrie du sport fabrique des skis, planche de surf, skate...

Pour la petite anecdote, le lin est souvent utilisé pour confectionner les tuyaux d’incendie. Le lin va apporter un côté solide et imperméable pour plus de sécurité.

Le lin oléagineux pour l’alimentaire

Les possibilités alimentaires de la plante ont été découvertes bien après la découverte du lin. C’est d’ailleurs au 19ème siècle que le lin à été séparé en deux variétés : variétés à fibres et variétés à huile.

Le lin oléagineux permet de créer des produits non alimentaires comme de l’huile de lin, des peintures, de l’encre, des savons en lin etc... Mais en France, 80 à 95% des fraines de lin vont être destinées à l’alimentation animale.

Et pour finir en beauté, saviez vous que nos les billets de banque américains contiennent du lin ? L’argent a bien une odeur, celle du lin.

Ecrire un commentaire