La culture du lin

Le lin bio de votre t-shirt français est issu de 3 régions différentes : Seine-et-Marne, Seine-Maritime et l’Eure. Il est nécessaire de mélanger plusieurs récoltes de lin pour obtenir un tissu de qualité.

Au début du printemps (Mars), les liniculteurs suivent attentivement le changement de saison et attendent patiemment le moment idéal pour semer le lin : une température proche de 3 à 4 degrés Celsius, sans risque de gel sévère. En à peine 100 jours, le lin aura atteint environ 1 mètre de hauteur.

Chaque fleur de lin dure à peine une journée et les champs se colorent d’un bleu somptueux pendant une à deux semaines. Fin juin, de petites capsules rondes, contenant les graines, se dressent au sommet des tiges.

Le teillage du lin

Le teillage consiste à extraire les fibres textiles de la paille de lin. Valentin dirige l’une des usines de teillage de Caen.

Découvrir en détails notre visite du taille de Valentin en Normandie. (hyperlien)

Les gros cylindres de la ligne de teillage broient les tiges ligneuses de la plante afin de séparer les fibres des anas (les déchets du bois de la plante). Les fibres longues sortent rapidement de la turbine de teillage. Leur qualité est évaluée manuellement et seules les meilleures sont utilisées pour produire un fil de qualité.

Une plante eco responsable et zéro déchets !

Les anas de lin servent à fabriquer des panneaux agglomérés ou de la litière pour animaux. Les fibres courtes, nommées étoupes, sont transformées en fil plus rustique ou servent de matière première dans l’industrie du papier.

La filature

Il n’existe malheureusement plus de filature en France, mais pour la bonne nouvelle, cette même entreprise va réimplanter une usine de filature en France courant 2022.

Le lin de votre t-shirt français est aujourd’hui peigné et filé en Pologne par l’entreprise Safilin basée dans le Nord-Pas-de-Calais (GOTS).

Pour commencer, on mélange des fibres provenant de différents champs et de différentes régions, en vue obtenir un fil d’une couleur et d’une qualité égales. Le ruban de lin rejoint le métier à filer où il est engagé entre deux cylindres. Les deux cylindres suivants, juste en dessous, tournent à une vitesse supérieure. Le ruban s'allonge progressivement jusqu’à l’obtention d’un fil au numéro métrique (ou titrage) souhaité.

Le tricotage

Une fois transformée, la fibre est tricotée dans l’atelier Bruno à Troyes. C’est avec près de 30 employés et 100 machines à tricoter que la magie opère.

Le tricotage nous permet d’obtenir une maille bien épaisse de 180 gr par m2 de tissu pour assurer un tombé parfait à votre t-shirt.

C’est aussi cette étape, le tricotage, qui va empêcher le tissu de se froisser et lui donner ce côté agréable à porter.

Avec plus de 60 d’expérience et d’expertise, l’atelier de Bruno est un acteur incontournable de la maille française. La société se conforme aux normes les plus exigeantes en terme d’éthique et nous permet notamment de vous proposer un tissu certifié biologique.

Découvrir en détails notre visite dans l’atelier de tricotage de Bruno à Troyes. (hyperlien)

La teinture

Le tissu de votre t-shirt en lin français est teint à moins de 20 km de l’atelier de tricotage de Bruno, à Troyes. Le choix d’un atelier français pour la teinture des tissus, c’est le gage d’une réelle qualité et d’une rigueur concernant les normes environnementales.

Nos tissus sont certifiés OEKO-TEX®, cette certification nous permet de vous proposer un t-shirt qui ne comporte aucune substance nocives, sain pour votre santé.

La confection de votre t-shirt Gratitude

Pour finir, votre t-shirt français en lin bio est confectionné dans l’atelier de Paul à Caen, en Normandie.

Les tissus sont posés sur les tables de coupes dans le but de découper chaque pièce nécessaire à la confection du t-shirt. Une fois les pièces découpées, elles sont assemblées pour ensuite y ajouter les étiquettes de griffes.

Une fois la fabrication terminée, les t-shirts sont ensuite envoyés à côté de Cholet (49) pour y broder le petit logo Gratitude au niveau de la poitrine.